28 mai 2011

Blog mode d'emploi

Pour découvrir les différents thèmes traités, consulter dans la rubrique Accueil (ci-contre à gauche) : Dossiers par thèmes (cliquer).

Ouvrir le dossier choisi.

Un grand thème, les Tsiganes et leur internement dans des camps de concentration pendant la Seconde Guerre mondiale, peut être consulté dans deux blogs différents :

- Dans ce blog, dans Dossiers par thèmes, y trouver les pages.

- Dans un second Blog spécialisé qui lui est entièrement consacré.

Un autre grand thème, Les ponts à transbordeur, à Nantes et ailleurs... liens directs :

- Les ponts à transbordeur français
- Le pont à transbordeur de Nantes

Un troisième thème copieux, ma ville, Montreuil-Bellay.


- Enfin, des Thèmes variés...

- Sans oublier quelques notes sur votre serviteur...


23 mai 2011

Les Tsiganes et les camps en collèges et lycées



Une semaine de conférences dans le Centre-Est de la France
par Jacques, dit Tchopa, le gadjo nomade
Depuis un certain temps, surtout depuis la sortie du film "Liberté" de Tony Gatlif - qui a pris son personnage principal dans l'un de mes ouvrages -, le classement du site du camp "Monument historique", et la décision de notre Président de chasser les Roms de sa République, je suis très souvent invité pour parler de ceux que nous appelons commodément les Tsiganes, et des souffrances que nous leur avons infligées en les internant dans des camps de concentration pendant la Seconde Guerre mondiale.
J'ai choisi, parmi tant d'autres, cette semaine du 14 au 20 mai 2011 pour rendre compte de la vie de nomade qui est souvent la mienne maintenant. Je suis ainsi souvent accueilli par ceux qui m'invitent, et j'aime beaucoup ces rencontres, ces partages et ces échanges de mails avec mes hôtes qui m'ont cette fois écrit - ce qui est rare - au lendemain de mes interventions. J'en recopie quelques extraits.
Cette semaine fut particulièrement riche en rencontres avec des collégiens et des lycéens.
*
Palluau-sur-Indre, conférence le samedi 14 mai. (public d'adultes)
- Catherine

Je n'ai eu que de bons échos de votre conférence - vous êtes clair - précis et animé - sur un sujet, comme vous le dites vous-même, assez ardu !

La jolie petite ville de Palluau-sur-Indre

*
Lycée Ampère Bourse, Lyon, conférence le 17 mai, le matin
- Bernadette

Monsieur Jacques,
C'est très gratifiant pour vous d'avoir de multiples invitations et de pouvoir exercer vos talents d'orateur et de pédagogue : si ! si ! ne soyez pas modeste en ce qui concerne vos potentialités reconnues par tous (déjà par votre "amie" la mairesse de Montreuil-Bellay, semble-t-il) puisque nos élèves ont été bluffés par la conférence que vous avez donnée à Ampère Bourse.
Bonne continuation à vous et à vos projets !
Chaleureusement.
*
Lycée Ampère Saxe, Lyon, conférence le 17 mai, l’après-midi.
- Olivier
Bonjour Jacques,
Je joins à ce courrier [voir à la fin de cette page] les appréciations des élèves d'Ampère Saxe (les miens, ceux que tu as rencontrés l'après-midi) qui sont très très positives (95 % d'avis favorables). Je les ai retranscrites à la lettre, en choisissant toutefois celles qui étaient les plus représentatives (en évitant donc les redondances). Les élèves sont donc très heureux de cette rencontre avec l'histoire des Tsiganes et avec toi, en tant qu'intervenant. Ils ont apprécié ta compétence et ton humour.
Tu as non seulement donné une leçon d'histoire aux élèves, mais aussi une leçon de vie.
Je te souhaite encore de beaux voyages et de fructueux combats,
*

En fin d'après-midi, la mairie du 8ème arrondissement
offrait un concert de musique tsigane par le groupe Diab.

Une mairie à l'humour subtil
si elle veut offrir aux futurs époux, avant le "oui" fatal, l'image d'un couple "idéal" (?)...


*
Collège Paul Bert, à Auxerre, conférence le jeudi 19 mai
- MoniqueMessage de mes élèves


Bonjour Jacques
Voici le message rédigé en commun par mes élèves de la classe de 4ème E. Cela a donné lieu parfois à des empoignades pour le choix des mots ou sur ce qu'ils voulaient transmettre. Ton intervention les a ravis, ils étaient enthousiastes. En résumé, ils étaient enchantés des deux heures passées avec toi, et ils ont trouvé le temps trop court.
Lundi, je verrai l'autre quatrième et je te transmettrai leur message.
Certains m'ont dit être déjà allés sur ton blog.

Pour Jacques Sigot,
Un grand merci de vous être déplacé pour nous et pour cette magnifique séance.
Vous avez changé notre regard sur les Tsiganes. Vous nous avez aussi appris les monstruosités subies par tous ceux qui sont allés dans les camps de concentration et d'extermination.
Vous avez beaucoup d'humour, vous nous avez instruits en nous faisant rire. Nous avons passé un très agréable moment, dommage qu'il n'ait pas duré plus longtemps !
Encore merci et bonne continuation.
 
*
Voici donc également le petit message, dicté par les élèves de la 4ème G, que je suis chargée de te transmettre. Eux aussi ont beaucoup apprécié ton intervention.

Bonjour Monsieur Sigot,

Tout d'abord, merci d'être venu nous rencontrer, de nous avoir consacré du temps et d'avoir partagé votre savoir.

Nous avons trouvé votre intervention intéressante, instructive et innovante. Vous avez réussi à nous faire passer des messages avec humour : nous avons bien ri !

Nous espérons que vous continuerez ainsi et que nous pourrons vous revoir.

Le temps a passé trop vite.

Au revoir, Monsieur Sigot.
*
Collège André Malraux, à Paron (Sens), conférence le vendredi 20 mai sur les Voyageurs (pour des 5èmes) et questions sur ma non-guerre en Algérie pour un film documentaire (avec des 3èmes).
- Vincent
Merci d'être venu au collège, ton diaporama était superbe et les élèves ont été charmés par tes histoires, tes anecdotes et ton franc parler. Espérons que quelques-uns d'entre eux en sortiront grandis ! Quant à la rencontre avec les troisièmes, ils étaient emballés et ont tous bien réfléchi à tes réflexions sur la vie. L'après-midi, ils ont bien travaillé au montage qui avance, mais nous devons nous dépêcher...

Les 3èmes et leurs professeurs du collège Paron, près de Sens.
Liens pour le site et les travaux du collège de Paron :

*

Lycée Ampère Saxe, Lyon

Le professeur qui m'avait invité a demandé à ses élèves de dire ce qu'ils pensaient de mon intervention. Beaucoup de compliments qui conforteront la maire de Montreuil-Bellay si elle a écrit dans le journal que je n'avais étudié cette histoire que pour me mettre en avant !!!... mais je ne censurerai pas pour autant les quelques critiques émises, justifiées pour certaines par le fait que j'aie "oublié" de laisser le temps pour un débat, deux heures étant pour moi déjà trop courtes pour un tel sujet sur lequel je travaille depuis plus de trente années...
Quant à mon manque d'objectivité, disons qu'il est compensatoire...

Les appréciations des TL sur l'intervention de J. Sigot

Ce café-culture fut pour moi un moment très enrichissant au sens où je me suis pour la première fois retrouvé face à un véritable travail de recherche historique. Ceci m'a renforcé dans ma décision de faire des études d'histoire. J'ai trouvé M. Sigot très intéressant et assez impressionnant. Cet homme a réussi à se battre durant sa vie entière pour ses idéaux. Les informations sur les camps de Tsiganes qu'il nous a données m'ont énormément intrigué. J'ai trouvé qu'il y avait un lien avec le chapitre sur les mémoires de la Seconde Guerre mondiale car il me semble que les mémoires tsiganes ont été censurées de façon impressionnantes.
La conférence portait sur un sujet peu connu mais très intéressant. Le sujet était expliqué de manière très détaillée, schématisée et claire. Le discours sous-jacent sur la vie même de J. Sigot est une leçon d'une importance capitale ; mener sa vie comme on le veut en s'en donnant les moyens. Il m'a fait réfléchir et je tiens à le remercier pour cette leçon de vie.
Le café sur les Tsiganes m'a permis de mieux connaître les différences entre eux et d'arrêter les amalgames Roms-Gitans.
J'ai appris également qu'ils étaient déjà opprimés par le Gouvernement français avant l'arrivée des nazis. Je pense qu'il est raisonnable de leur rendre justice maintenant afin d'éviter les confusions dans les pensées comme en 2010.
Le café complète nos études, nos connaissances et nos cours, cela apporte de vrais témoignages au lieu de récits simplement écrits dans nos livres. Donc c'était bien en général.
J'ai appris de nombreuses choses concernant les Tsiganes même si je regrette le manque d'objectivité de l'intervenant.
M. Sigot est parvenu à nous transmettre sa passion de façon excentrique tout en nous apprenant à nuancer les différentes appellations entre nomades, bohémiens, mânouches... Afin de détruire les préjugés et de se mettre à la place d'autrui.
Très intéressant ! Après réflexion, il aurait été intéressant d'évoquer le mode de vie des Tsiganes et leur « statut »actuel dans la société. Mais ce n'était peut-être pas le sujet...
Un sujet peu abordé a été mis en avant et éclairé. Le dynamisme et la bonne volonté de J. Sigot ont rendu le déroulement de l'exposé plus léger et facile à la compréhension. Il donne envie d'apprendre et montre son envie d'enseigner. De plus, par son âge, nous ne pouvons qu'apprendre de J. Sigot.
J'ai apprécié la personnalité de J. Sigot, ce côté « vieille école » m'a beaucoup plu.
Cette intervention a été particulièrement enrichissante. Je suis admirative de son travail et de l'énergie dont il a fait preuve pour rétablir la vérité et donner une place dans l'histoire à ces gens qui en sont volontairement écartés. De plus, l'exposé était très didactique sans aucun doute grâce à sa carrière d'instituteur.
Ce café m'a beaucoup plu car je ne connaissais pas beaucoup de choses à propos du thème évoqué. De plus, la personnalité de J. Sigot était très singulière et appréciable en tant qu'il n'hésite pas à déranger l'Etat pour une cause humaniste et donc pour la mémoire d'opprimés que l'on a souvent cherché à oublier. Une telle personne nous pousse à faire de même, à établir des faits, à chercher, à comprendre ce que les Etats peuvent cacher et à se battre pour un devoir de mémoire.
Le café-culture d'hier était tout à fait intéressant. M. Sigot, passionné, a réussi à transmettre son savoir et a réussi l'exploit de tenir en éveil un auditoire pendant deux heures. Voir à quel point il est connaisseur du sujet, prêt à voyager toute sa vie, à chercher dans le monde entier le moindre témoignage, est tout simplement impressionnant. Je tiens à le remercier pour ce beau moment d'altruisme, ainsi que pour l'intérêt qu'il a fait naître en nous.

Les appréciations des TS sur l'intervention de J. Sigot

J'ai apprécié ce café-culture car j'ai vraiment appris des choses sans m'ennuyer pendant les deux heures. Je l'ai trouvé très intéressant. Il était honnête et nous racontait les évènements de façon claire.
J'ai bien aimé ce café-culture. C'était instructif, bien que son sujet ne soit pas des plus passionnants... Jacques Sigot est formidable.
Le café-culture était très intéressant. Il n'y a pas eu de langue de bois. Et je pense que c'était intéressant de pouvoir différencier Roms, gitans, manouches... Je trouve ça aussi très bien de ne pas oublier les différentes minorités qui ont été persécutées pendant la guerre et surtout de ne pas oublier que la France même avant le régime de Vichy y a participé.
J'ai aimé l'ambiance joyeuse de la présentation, le grand nombre de documents projetés et notamment les photos qui aident à visualiser les lieux. Je n'ai pas aimé la présentation un petit peu longue à mon goût et les nombreuses choses n'ayant pas de rapport avec le camp de Montreuil-Bellay.
Cette séance a été très enrichissante car j'ai appris des choses que j'ignorais totalement jusque là comme le fait que les roms ne soient pas des gitans. Les 30 ans de travail de la part de Jacques Sigot résumés en seulement deux heures ont été vraiment intéressants. Je suis conscient que cet homme est exceptionnel. J'aurais seulement aimé que Jacques Sigot ait été un peu plus à l'écoute des élèves.
Très intéressant. J'ai appris d'où venaient les Tsiganes. Jacques Sigot était vraiment très sympathique ce qui rendait le café-culture encore plus intéressant. Je ne le suis pas ennuyée une seule seconde. Et j'ai été très intéressé de savoir que la mairie ou l'Etat faisait tout pour cacher certains faits.
J'ai vraiment tout apprécié, il était sympathique, il parlait bien, il nous a raconté quelque chose qu'on ne nous a jamais appris. Grâce à lui, je me suis couché moins idiot le soir.
Jacques Sigot est très bavard et n'hésite pas à tout expliquer pour permettre la compréhension de ce qu'il raconte, ce qui est frot agréable. Il a aussi beaucoup d'humour, l'atmosphère est ainsi agréable et détendue et il captive son auditoire. On sent que c'est une personne qui aime ce qu'elle fait et qui expose avec joie ses connaissances. Ceci est positif et captive son auditoire.
J'ai bien apprécié le discours de M. Sigot car j'ai trouvé sa manière d'exposer assez originale, humoristique et c'est la raison pour laquelle je ne me suis pas ennuyée. Je l'ai trouvé très cultivé et donc intéressant. Par contre son discours me paraissait trop long et donc la plupart d'entre nous perdaient le « fil » à la fin. M. Sigot était aussi très ironique.
C'était un café-culture intéressant mais, comme à chaque fois, trop court. C'était sympa le fait que l'intervenant ne reste pas forcément dans le sujet. Cet intervenant savait parler à un public.
J'ai aimé le contexte, il s'est vraiment mis à notre niveau, c'était vivant. Cela m'a permis de faire la différence entre les roms, les manouches, les gitans...
L'intervention fut très intéressante et éducative. M. Sigot rendait son discours très vivant. Il a su nous convaincre, je pense, de changer notre regard sur les Tsiganes. Le fait qu'il défende ce peuple avec tant de conviction et qu'il l'agrémente avec son expérience était très touchant. En conclusion, ce café-culture fut très positif et je n'ai rien à redire.